Brocéliande est la destination phare pour tous les passionnés de légendes et de mystères. Parmi les découvertes à y faire, nous évoquerons le Tombeau du Géant. Pour visiter ce monument insolite, pensez à réserver au camping en Bretagne Sud. Ce camping 4 étoiles vous accueille du 8 avril au 30 septembre. Il met à votre disposition une piscine couverte pour des moments uniques en famille.

Une histoire fascinante

Le Tombeau du Géant est un coffre funéraire construit avec 3 menhirs. Un 4e Menhir a été localisé à environ 10 m du site principal. Avant le début des fouilles, il gisait sous un tumulus de terre. Tout comme un autre site insolite de Brocéliande, le Tombeau de Merlin, le Tombeau du Géant serait également associé à la légende du Roi Arthur. En effet, un récit local évoque ce lieu comme étant la tombe d’un géant, abattu par les preux chevaliers de la Table ronde.

Le tombeau en question est également appelé la Roche à la Veille. Cette désignation viendrait du fait qu’une veille princesse y soit entrée depuis l’Antiquité. À ce sujet, l’archéologue Jacques Briard a estimé que le nom de Roche à la Vieille serait plutôt relié à la culture populaire. Il faut savoir que dans les contes traditionnels, le mot « vieille » fait référence à la sorcière ou même à la Mort.

Découvertes & fouilles

Le tombeau du géant

Les recherches ont daté que les premières mentions du site remontent à l’année 1 835. En effet, l’Abbé Marot a évoqué l’existence de ce dernier : « À un kilomètre de là [Chapelle Saint-Jean], sur le chemin de Néant j’ai vu à gauche, à 25 m du chemin, un tombeau d’une espèce encore unique pour moi », disait-il.

L’été 1982 marque d’importantes fouilles archéologiques entamées sous la direction de Jacques Briard. Cela a explicité davantage l’évolution de ce site mégalithique entre le Néolithique et l’Âge du Bronze. Bien qu’il n’ait pas défini une date précise, l’archéologue français a affirmé que le tombeau remontait à 2000 ou 1 500 av. J-C. Dans un ouvrage publié en 1989, le préhistorien a rattaché ce site à « la série classique des tumulus armoricains du Bronze ancien ». Il avait également mentionné que son contenu aurait probablement disparu puisqu’il y a eu sans doute plusieurs fouilles par le passé. C’est sans oublier que le site est situé dans une zone qui ne fut pas occupée. Ainsi, seuls quelques objets ont été découverts. Pour être plus précis, les recherches archéologiques ont réussi à déterrer uniquement 8 objets qui sont exposés depuis, au Musée de Bretagne. Nous en citons un disque de schiste, des tessons de poteries mais aussi un grattoir en silex jaune. Les fouilles ont également révélé une structure de calage établi autour du fameux tombeau.

Informations pratiques

Si vous souhaitez visiter ce site fascinant, prenez la RD312. Vous noterez une indication vous orientant vers le mégalithe. À partir du parking, comptez une distance de 800 m. Des panneaux de direction sont placés afin de vous indiquer le chemin. Une fois arrivé au niveau de la croix en schiste, assurez-vous de prendre à gauche. Après 100 m, tournez à gauche encore une fois et marchez 200 m. Le Tombeau est situé sur votre droite. N’oubliez pas que ce site attirant est localisé sur un terrain privé. L’accès est donc interdit de la mi-septembre jusqu’à fin mars.